Exposition

SURVOLS, LA PHOTOGRAPHIE AÉRIENNE DES VILLES

Du 9 novembre 2018 au 2 mars 2019

Exposition partenaire du Off de la 4e Biennale d’architecture Pari et de La Nuit des idées

Barcelone © Google Earth.
  • Noir Facebook Icône
  • Noir Twitter Icon
  • Instagram - Black Circle

La photographie aérienne résulte de la rencontre inattendue entre deux technologies : l’aéronautique et la photographie. À ce duo, il convient d’ajouter la ville qui devient le sujet privilégié de ce genre photographique à part.

 

Longtemps espérée, la vue aérienne fut le fruit du dessin d’imagination pendant 350 ans, jusqu’au jour où Nadar réussit, voici 160 ans, à en donner une version photographique plus fidèle à l’original. Le spectacle saisissant de la ville vue du ciel a imposé la prise de vue aérienne comme mode favori de représentation de l’espace urbain. C’est à travers la photographie aérienne que l’on identifie la forme d’une ville, son insertion dans le territoire, que l’on se familiarise avec ses avenues et ses monuments, voire avec ses matériaux — le rouge des tuiles romaines, le gris du zinc parisien, la « cinquième façade » des immeubles modernes.

 

Bien qu’elle ne dise rien sur l’expérience de l’habitant, l’image aérienne donne l’impression de connaître une ville en en dévoilant la structure, depuis un point de vue inaccessible au commun des mortels. Ce n’est qu’un des pouvoirs de la photographie aérienne, qui sait voyager dans le passé proche de la civilisation industrielle ou dans le passé lointain de l’archéologie. Elle peut aussi dénoncer les inégalités urbaines, attirer notre attention sur les crises sociales ou environnementales, nous observer depuis l’espace ou depuis le bord d’un toit, parler de la métropole aussi bien que de l’objet architectural. Avec les outils numériques, elle mesure et contrôle les usagers et les infrastructures indispensables au fonctionnement de nos mégapoles. Loin d’être monotone, la photographie aérienne est un observatoire unique pour qui s’intéresse au devenir des villes. Objet d’un engouement populaire, elle se renouvelle avec les drones et Google Earth, et acquiert aujourd’hui une place propre dans la photographie contemporaine.

 

L’exposition développait deux parties. La première, thématique, s’appuyait sur un riche corpus de documents d’archives empruntés au Service historique de la Défense, à l’IGN, à la Médiathèque de l’architecture et du patrimoine, et aux Archives départementales des Hauts-de-Seine pour retracer les différents usages de la photographie aérienne et ce qu’elle donne à voir de la ville. La deuxième partie présentait une sélection de travaux d’auteurs contemporains, héritiers directs de Berenice Abbott ou René Burri, jouant des caractéristiques, vertus ou dérives de la photographie aérienne pour offrir un nouveau regard sur le territoire.

15 photographes contemporains

Berenice Abbott, Olivo Barbieri, Mariana Bisti, René Burri, Aydin Büyüktaş, Vincenzo Castella, Luis Fernandes, Sergio Grazia, Mishka Henner, Joe Kesrouani, Jérémie Lenoir, Michael Light, David Maisel, Patrick Messina, Johnny Miller.

25 auteurs de référence 

Roger Agache, James Wallace Black, Louis Bretez, Studio Chevojon, Jacopo De Barbari, Léon Gimpel, Google Earth, Alfred Guesdon, Roger Henrard, Le Corbusier, Marcel Lods, pilotes anonymes de l’armée et de l’IGN, Antoine Poidebard, André Schelcher & Albert Omer-Decugis, Eduard Spelterini, Félix Tournachon dit Nadar, Roger Viollet.

Plus de 300 documents, images d’archives et cartes postales.

_______________________________________________________________

UNE EXPOSITION CONÇUE ET RÉALISÉE PAR LE CAUE92.

Direction Jean-Sébastien Soulé.

COMMISSARIAT

Laure Waast, architecte CAUE92.

Olivier Namias, architecte, journaliste, commissaire invité.

TEXTES

Olivier Namias.

PARTENAIRES

Archives départementales des Hauts-de-Seine / Conseil départemental des Hauts-de-Seine, Nanterre. Les Douches – la Galerie, Paris. Librairie Volume, Paris. Musée d’Histoire Urbaine et Sociale, Suresnes.

CONCEPTION, RÉALISATION ET SCÉNOGRAPHIE CAUE92  

Laure Waast, Yasmine Tandjaoui, Violette Giaquinto, Sophie Thollot.